par delà la surface lisse des choses

05 octobre 2021

Les oubliés du dimanche - Valérie Perrin

Capture d’écran 2021-10-04 à 08

 

J’avais tant aimé « Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin (publié en 2018) que je n’ai pas tardé à me plonger dans la lecture du premier de ses romans « Les oubliés du dimanche » publié en 2015.

 

« Les oubliés du dimanche » nous fait voyager dans  la vie de deux femmes : Justine et Hélène.

 Marquée par la disparition brutale de ses parents alors qu’elle n’avait que 4 ans, Justine, jeune femme de 21 ans, a choisi d’être aide-soignante dans une maison de retraite, les Hortensias, parce qu’elle aime les personnes âgées. Mais elle aime aussi son frère-cousin Jules, son Pépé taciturne et sa Mémé peu affectueuse qui les élèvent depuis la mort accidentelle de leurs parents. Une mort dont les grand-parents refusent de parler et ce silence pousse Justine à aller à la recherche de son passé.

Attentive à adoucir le quotidien de chacun des résidents, Justine prolonge ses heures de travail sans compter. Elle les écoute avec bienveillance et dans son cahier bleu, elle note les souvenirs que lui confie Hélène pour les lui relire ensuite. 

Hélène a 93 ans et elle est pensionnaire aux Hortensias. Mais en fait elle n'y est que physiquement présente. Son esprit, lui, emprunte des chemins buissonniers et elle passe le plus clair de son temps sur une plage ensoleillée imaginaire à attendre le retour de son amour Lucien-Simon qui n’existe plus que dans ses souvenirs.

Leurs vies - le présent de Justine et le passé d’Hélène - s’entremêlent.

Et puis il y a cette mystérieuse mouette qui a toute son importance dans le roman. 

 

La couverture du livre - une plage, des reflets de soleil, une femme avec une valise bleue à la main, une mouette - illustre joliment ce roman.

 

Ce livre est de ceux dans lesquels on s’immerge et que l’on a du mal à poser tant qu’on n’a pas tourné la dernière page.

Il est à la fois bouleversant et drôle, plein de poésie, de sensibilité et d’humanité .

Il nous parle avec tendresse et optimisme des amours éblouissantes ou inavouées, des douleurs et des non-dits, de la famille, du présent et du passé… et il nous donne le désir de  réfléchir à l’importance de la mémoire et de la transmission, à nos jours qui passent... pour mieux les savourer.

"Les oubliés du dimanche" est un bonbon que l’on savoure mais nous ne sommes pas pour autant au pays des bisounours. Ce livre nous emmène loin de l’égocentrisme de notre société et il nous donne le désir de prendre des distances avec les évènements durs de notre vie.

C’est un beau livre d’amour, d'espoir et de vie.

 

Valérie Perrin a écrit trois livres à ce jours. Romancière, elle est aussi photographe de plateau et scénariste auprès de son compagnon, Claude Lelouch.

Dès que je serai moins imprégnée de l’histoire de Justine et d’Hélène, je vais me plonger dans le dernier roman de Valérie Perrin. Pourvu qu’il soit aussi beau que les deux premiers !

 

Posté par sawatdika à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 octobre 2021

l'éternel fiancé - Agnès Desarthes

 

 

Capture d’écran 2021-10-03 à 05

Elle a 4 ans. Déjà mélomane, elle assiste, subjuguée,  à un concert de musique classique dans la salle des mariages en compagnie des élèves d’écoles maternelles.

Le petit garçon assis devant elle se retourne pour la fixer perturbant ainsi la musique divine.

- Je t’aime parce que tu as les yeux ronds, lui déclare-t-il. 

Elle ne répond pas mais il insiste. Ne sachant comment le faire taire, elle rétorque 

- Je ne t’aime pas. Parce que tu as les cheveux de travers.

Ce roman débute bien. Dans un sourire.

Mais par la déclaration d’amour saugrenue que lui fait Etienne dans la salle des mariages et par sa réplique inattendue la narratrice se sent liée à “l’éternel fiancé”.

 

Ce garçon, l'héroïne  le perd de vue puis le croise de nouveau à différents moments de sa vie, à intervalles réguliers. Ils se retrouvent adolescents dans le même lycée, puis des années plus tard dans une rue de Paris, et encore après… Mais, alors que ce souvenir l’obsède, lui  ne la reconnaît jamais et ces rencontres sonnent pour elle comme autant d’occasions manquées.

Il reste son éternel et inaccessible fiancé ou plutôt son éternel regret car un premier « je ne t’aime pas » ne se rattrape pas.

Les rencontres avec Etienne sont un fil conducteur comme un refrain dans la vie de la narratrice jalonnée par des rencontres musicales, le quatuor qu’elle compose dans son enfance avec son père et ses soeurs mélomanes comme elle, sa scolarité, son incompréhensible maladie, ses recherches sur un prestigieux chef d’orchestre, l’abandon du domicile conjugal par sa mère, sa vie de femme… 

Nous passons d’une histoire à l’autre, dans des récits emmêlés et par ce parti pris de discontinuité, la structure de ce roman m’a déroutée même si la qualité d’écriture d’Agnès Desarthes est incontestable… L’éparpillement, le morcellement m’ont dérangée et j’ai eu du mal à aller jusqu’au bout de ma lecture. 

Le sourire suscité par la première rencontre des enfants s’efface rapidement pour faire place à la tristesse, au désenchantement et à l’impuissance parce que l’histoire nous entraîne dans un monde en perpétuel désaccord, dans la permanente nostalgie du passage du temps, l’inéluctabilité des rendez-vous manqués, l’incommunicabilité et les regrets. 

Je n’ai pas réussi à me laisser embarquer par cet étrange roman qui m’a plongée dans un désagréable sentiment de mal-être.

 

A quoi ressemble une vie ?

Posté par sawatdika à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2021

Changer l'eau des fleurs - Valérie Perrin

Capture d’écran 2021-09-29 à 07

 

Ne vous laissez surtout pas rebuter par le titre. Il ne s’agit pas d’un roman de gare mais d’un hymne à l’humanité.

Après une enfance morose en familles d’accueil, Violette, née sous X, rencontre un bel homme dont elle tombe éperdument amoureuse. (drôle d’idée d’avoir associé le verbe « tomber » à l’amour.L’amour serait-il une chute ?).

Elle renonce à son travail de garde-barrières et s’installe dans un cimetière d’une petite ville de Bourgogne pour en être la gardienne. On pourrait craindre que ce soit un cadre bien sombre pour un roman mais il n’en est rien parce que Violette est une fée du quotidien. Elle veille à ce que toutes les tombes soient fleuries, relit inlassablement le roman de John Irving « l’oeuvre de Dieu, la part du Diable » et s’occupe de sa petite fille Léonine jusqu’au jour où…

 Ses journées sont rythmées par les confidences des habitués et des gens de passage qui viennent se réchauffer dans sa loge. Leurs histoires s’entrecroisent dans un feu d’artifices de sentiments, dans un tourbillon plein d’humanité et de poésie bercé par Cabrel, Goldman, Bashung… Et dans ce cimetière, la poésie et la vie chantent au milieu des morts.

Et un jour, parce qu’un homme découvre que sa mère veut être enterrée auprès d’un inconnu dans le petit cimetière de Violette, tout bascule…

Entre les enterrements, les évènements drôles qui se passent parfois la nuit dans le cimetière, le drame de sa vie… Violette vit intensément. Elle ne baisse jamais les bras malgré les épreuves et croit obstinément au bonheur. C’est une belle personne qui m’a profondément émue et m’a fait sourire.

Merci à Valérie Perrin pour cette douce tranche d’humanité, cette facilité à parler des choses simples de la vie dans un chatoiement de couleurs qui nous emporte dans  des émotions vraies. Elle raconte l’impalpable et la délicatesse d’un monde de tendresse, de rires et des larmes.

A seulement lire ce roman on a l’impression de devenir meilleur(e).

Posté par sawatdika à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 septembre 2021

quelques pas dans Toulon

sentier des douaniers2

A défaut de pouvoir voyager au loin en ces temps difficiles, j'explore ma ville.

Pour me suivre, cliquez sur le lien ci-dessous

 

quelques pas dans Toulon - Carnet de voyage de chris83

Carnet de voyage : A défaut de pouvoir voyager au loin en cette période chahutée, je vous entraîne à une découverte de ma ville : Toulon

https://www.myatlas.com

 

Posté par sawatdika à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2021

Sunny cake

 

IMG_20210221_102832

 

Ingrédients

   300 grammes de semoule fine

   2 yaourts

   150 grammes de sucre

   1 paquet de levure chimique

   100 grammes de pate de dattes

   50 grammes de beurre

   1 poignée d'amandes effilées

   sirop

      150 grammes de sucre

      1 verre d'eau

      le jus d'1/2 citron

Préparation et cuisson

Mélangez l'eau, le sucre et le jus de citron pour le sirop.

Mélangez la semoule, le sucre et le paquet de levure et ajoutez-y les 2 yaourts.

Mettez au micro-ondes la pâte de dattes et le beurre pour les ramollir puis mélangez pour obtenir une pâte homogène.

Dans un moule beurré, étendez la moitié de la semoule. Recouvrez avec la pâte de dattes et recouvrez avec le reste de la semoule.

Enfournez à thermostat 180 pendant une quarantaine de minutes.

Faites griller les amandes, parsemez le gâteau et arrosez avec le sirop.

   

 

 

Posté par sawatdika à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 février 2021

sirop de mimosa

IMG_20210220_113411

 

Ingrédients

   100 grammes d'inflorescences de mimosa

   500 grammes de sucre

   1/4 de litre d'eau

   le jus d'un citron

N.B. Pour obtenir 100 gammes de fleurs, il vous faut de grandes brassées de mimosa.

Préparation

Mettez les fleurs de mimosa dans un saladier avec le sucre, le jus de citron et l'eau mélangez pour aider le sucre à fondre et laissez reposer pendant 24 heures en remuant de temps en temps.

Filtrez la préparation et mettez-la à chauffer dans une casserole à petit feu. Laissez bouillir à petit feu pendant 5 minutes.

Versez dans des bouteilles préalablement stérilisées. Fermez et conservez à l'abri de la lumière.

Vous n'avez plus qu'à déguster.  

Posté par sawatdika à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2021

chou fermenté

IMG_20210205_135403

 

Ingrédients

   1/2 chou blanc

   2 cuillerées à soupe de gros sel

   eau

   feuille de laurier, poivre, grains de genièvre, clous de girofle

Préparation

Mettez le sel dans l'eau (environ 1 litre) pour qu'il se dissolve.

Après avoir  soigneusement lavé le chou débarrassé du trognon hachez-le finement avec une mandoline.

Placez le chou dans des bocaux en verre en le tassant bien (éventuellement avec un pilon). Ajoutez une feuille de laurier, 1 clou de girofle et quelques grains de genièvre par bocal et couvrez avec l'eau salée.

Fermez hermétiquement et laissez reposer pendant une semaine à température ambiante.

Placez ensuite les bocaux  dans un endroit frais et sec et attendez 2 à 3 semaines avant de consommer.

Posté par sawatdika à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2021

gingembre pour sushis

IMG_20210205_135439

 

Ingrédients

   1 gros morceau de gingembre

   sel

pour la saumure

   100 ml de vinaigre de riz

   40 grammes de sucre

   1/4 de cuillerée à café de sel

Préparation

Commencez par préparer la saumure pour laisser au sucre le temps de se dissoudre.

Epluchez le gingembre (je vous conseille d'utiliser pour cela une cuiller à café) et coupez le en lamelles avec une mandoline. Mettez-le dans une passoire et saupoudrez-le sel. Laissez dégorger pendant une heure pour qu'il rejette une partie de son eau et soit plus tendre. Egouttez et séchez-le.

Mettez le gingembre dans un bocal préalablement ébouillanté. Versez la saumure après avoir vérifié que le sucre est bien dissous.

Fermez le bocal et attendez 4 à 5 jours avant de consommer. Le bocal, une fois entamé, se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur.

 

Posté par sawatdika à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 janvier 2021

le temps des mandalas

IMG_20210130_134304

 

Sculpté, peint, colorié, ou encore fait de sables colorés le mandala est un terme sanscrit qui signifie cercle et par extension sphère, environnement communauté.  il est utilisé par le bouddhisme pour ses rites et principalement pour support de méditation.

Aujourd’hui, les neurophysiologues lui attribuent divers effets thérapeutiques car réaliser un mandala permettrait, en sollicitant à la fois le cerveau droit (siège des émotions) et le cerveau gauche (siège de la logique) de se recentrer, de réduire le stress et de lâcher prise.

 

IMG_20210130_134252

IMG_20210130_135913

IMG_20210130_135939

Apaisement garanti…

Dans cette période si particulière que nous vivons, n’hésitez pas à vous saisir de crayons de couleur et de pinceaux et pourquoi pas des outils nécessaires (règle, compas, équerre…) pour construire vous-mêmes le diagramme de base.

 

mandalas - Le blog de chicha

Le mandala est un terme sanscrit signifiant cercle et, par extension, sphère, environnement, communauté. L'art du mandala est millénaire dans les traditions hindouistes et bouddhistes car il est une représentation sacrée et, utilisé comme support de méditation,...

http://chicha.over-blog.net

 

Posté par sawatdika à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 janvier 2021

fenouil doré

IMG_20210120_131215

 

Ingrédients

   2 fenouils

   1 oignon

   quelques rondelles de curcuma frais

   2 cuillerées à soupe d'huile

   2 cuillerées à soupe de cheong de fenouil

   sel, poivre, piment

 

 

Préparation et cuisson

Emincez l'oignon et le fenouil.

Faites blondir l'oignon dans un wok avec l'huile. Ajoutez-y les rondelles de curcuma et le fenouil.

Mélangez et ajoutez le cheong de fenouil (*).

Faites cuire à couvert pendant une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que le fenouil soit tendre.

Faites légèrement griller les graines de courge et saupoudrez-en les fenouils avant de servir.

 

 

Cheong - cuisine coréenne - la cuisine de chicha.over-blog.net

Le cheong est un sirop fermenté obtenu à partir de fruits ou de légumes crus macérés dans du sucre (ou éventuellement du miel) les boissons fermentées Une boisson fermentée est un liquide sucré qui a été transformé par des micro-organismes (bactéries,...

http://lacuisinedechicha.over-blog.net

 

Posté par sawatdika à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,